GRPC

Groupe de recherche en psychologie cognitive

.

Projets en cours /
Mémoire et résistance à la distraction chez les personnes schizophrènes

Les déficits cognitifs constituent un aspect important de la symptomatologie de la schizophrénie. Particulièrement, une altération de la mémoire temporelle et spatiale a été démontrée chez les personnes atteintes de schizophrénie. À cet égard, l’objectif principal de ce projet est d’étudier les déficits observés en mémoire temporelle et spatiale à l’aide du paradigme de l’effet sandwich. La question est de savoir si les déficits observés chez les personnes schizophrènes sont dus à une capacité mnémonique limitée ou à une faible résistance à la distraction.