GRPC

Groupe de recherche en psychologie cognitive

.

Projets en cours /
Identification et catégorisation: Étude empirique et modélisation connexionniste à l'apprentissage, des effets de latence et des effets de contexte  

Les développements théoriques du présent programme visent l'élaboration d'un modèle unifié permettant de rendre compte simultanément de l'apprentissage, de la précision et des latences de ré­ponse dans des tâches d'identification et de catégorisation. Ayant adopté une approche connexionniste, une portion importante des efforts de recherche porte sur le problème général des algorithmes d'apprentissage connexionniste et sur l'utilisation des réseaux neuronaux pour la modélisation des processus dynamiques et des latences de réponse. Motivé par la volonté de modéliser la dynamique des processus, mes travaux mettent l'emphase sur le rôle du processus de sélection et de production de la réponse et non sur la sensibilité (sensivity) des systèmes perceptifs. Les travaux empiriques inscrits à l'intérieur de ce programme de recherche portent conséquemment sur les processus de décision et de sélection de la réponse alors que l'emphase est mise sur la mesure des latences de réponse. Mes récents efforts conceptuels et empiriques ont porté spécifiquement sur l'étude de l'identification absolue de stimuli unidimensionnels. Ces travaux ont mené, d'une part, à la publication d'un premier modèle connexionniste de l'identification absolue des stimuli unidimensionnels, au développement d'un nouvel algorithme d'apprentissage connexionniste et à l'élaboration d'un nouveau modèle de décision en identification absolue (Karpiuk, Lacouture et Marley, 1998). L'aspect empirique du programme a mené à la réalisation d'une série d'expériences documentant le processus de réponse en identification absolue (Lacouture & Marley, 2000, 2001). Le modèle proposé a aussi été étendu pour rendre compte de certaines tâches de catégorisation (Lacouture, Li et Marley, 1998; Lacouture & Marley, 2003). Les travaux en cours et les travaux à venir visent une généralisation du modèle précédemment proposé et l'élargissement des travaux empiriques aux jugements relatifs, aux processus de production de magnitudes (magnitude production) de même qu’à l’élargissement du modèle au cas des stimuli multidimensionnels. Le volet formel de ces travaux est effectué en collaboration avec Marley.